24 novembre 2020

Confinement et services à domicile : quelles autorisations ?

Services à domicile
Wecasa vous facilite le quotidien

Réservez en deux clics une prestation de coiffure, beauté, massage ou ménage. Découvrez nos offres et prenez du temps pour vous !

Réserver maintenant

Article mis à jour le 6 avril 2021

Suite à la parution du nouveau décret de confinement sur l’ensemble du territoire, les services à domicile suivants restent autorisés entre 6h et 19h.

  • Coiffure à domicile
  • Ménage à domicile
  • Garde d’enfant (même au delà des heures du couvre-feu)

En revanche, les services d’esthétique à domicile et de massage à domicile ne sont plus autorisés. La réservation n’est possible qu’à compter du 3 mai.

Ci-dessous, les informations du précédent confinement de novembre 2020.

Services à domicile en temps de confinement

Mise à jour du 24 novembre 2020

Suite à l’allocution présidentielle du 24 novembre, Wecasa a le plaisir de rouvrir ses prestations de bien-être à domicile pour toutes réservations prises à compter du samedi 28 novembre 2020. Les prestations concernées par cette réouverture sont donc les suivantes : coiffure, esthétique et massage à domicile. A noter que les prochaines dates clés quant à ce deuxième confinement seront si les conditions le permettent

  • 15 décembre 2020 : fin du confinement (fin des attestations de déplacement mais reprise du couvre-feu)
  • 20 janvier 2021 : nouvelles ouvertures (salles de sport, restaurants, lycées…)

Il est temps de prendre soin de vous, le confinement n’est pas fini !

Par ailleurs, si vous commencez à vous creuser la tête pour faire plaisir à vos proches à Noël, pensez à la carte cadeau Wecasa. Une option responsable, adaptée à tous les budgets (de 30€ à 120€) et qui soutient les artisans français proches de chez vous !

Les services à domicile pendant le confinement 

Novembre 2020 : autorisations et interdits français pendant cette nouvelle période de confinement

Les annonces de jeudi 29 octobre 2020 précisant l’intervention présidentielle de la veille, ont plongé dès le lendemain toute la France métropolitaine est de nouveau reconfinée à domicile pour une durée minimale de 4 semaines et demi. Une première date de sortie de confinement a été planifiée au 1er décembre, sous réserve bien entendu que la situation sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus s’améliore notablement. Confinés à la maison, beaucoup de Français s’interrogent : quelles différences d’autorisations et d’interdictions pour les intervenants des services à domicile pendant ce nouveau confinement de novembre ?

salon wecasa

1. Ce qui change par rapport au premier confinement : 

La différence majeure rencontrée aujourd’hui est que ce confinement est mis en place de manière moins stricte que le premier sur certains aspects. Point notable pour les parents de jeunes enfants : les écoles et crèches restent pour le moment bel et bien ouvertes, avec des protocoles plus stricts que depuis la rentrée naturellement.

2. Ce qui ne change pas du dernier confinement : 

Les prestations de services à la personne ayant lieu à domicile restent ouvertes pendant le confinement. Parmi eux, on retrouve les intervenants à domicile suivants : 

  • les auxiliaires de vie et aides à domicile des personnes âgées ou handicapées peuvent poursuivre leurs services à domicile pendant le confinement.
  • les femmes de ménage n’ont jamais été interdites de travailler pendant les deux confinements et donc continuent d’avoir le droit d’exercer pendant ce reconfinement.
  • les professionnelles de la garde à domicile : nounous et assistantes maternelles continuent d’être autorisées à travailler en temps de confinement. Charge aux employeurs de leur générer leurs attestations de déplacement dérogatoire.
  • les professeurs à domicile en charge du soutien scolaire ont également le droit d’exercer.
  • le jardinage à domicile est autorisé en ce mois de novembre 2020.
  • les services de plomberie, électricité, bricolage et petits travaux sont également maintenus.

3. Ce qui était autorisé en début de deuxième confinement et est à présent interdit : 

Les coiffeurs, esthéticiennes, masseurs et coach sportifs à domicile avaient bel et bien l’autorisation de continuer de travailler en ce début de confinement comme relayé le 30 octobre par Camille Chaize, porte-parole du Ministère de l’Intérieur sur France Inter (33è minute) : 

“Tout ce qui se passe à domicile est maintenu par exemple la coiffure à domicile”

En effet, depuis le déconfinement, les professionnels du bien-être à domicile ont appliqué avec une grande rigueur les protocoles sanitaires liés au covid-19, impliquant notamment de respecter des gestes barrières avec leurs clients. Tout cela permettait notamment aux professionnels Wecasa de poursuivre leur activité en minimisant le risque sanitaire. 

Cependant, les syndicats des salons de coiffure et instituts de beauté ont mené un lobbying intense pour interdire à ces professionnels à domicile d’exercer. Ils auraient pu décider d’exercer eux aussi à domicile. Mais ils en ont décidé autrement. Invoquant le faux prétexte de concurrence déloyale, ils ont voulu que l’interdiction soit valable pour tout le monde. Nous regrettons que le gouvernement ait répondu favorablement à leur demande sans jamais avoir écouté la voix des professionnels du domicile. Cela met donc en difficulté à partir de mercredi 4 novembre inclus les 50 000 artisans du domicile pendant toute la durée du confinement et les oblige maintenant à vivre de nouveau des aides de l’Etat.